Le départ

J’ai commencé mon travail d’acteur dans une troupe amateur avec le Dindon de Georges Feydeau. Ça a été mes tous premiers pas sur les planches. La rythmique de la comédie. J’ai ensuite suivi un stage, au Théâtre du Rond Point à Valréas, qui fut très révélateur au point de décider de monter à Paris. La capitale m’a amené à travailler avec Philippe Chosson et Philippe Léotard dans une école basée sur la technique de l’alexandrin et du mouvement. Ancien du CNASD Fondé sur des bases solides, cet enseignement m’a donné une très bonne charpente. Deux années très riches pour un jeune comédien décidé à faire ce métier envers et contre tout.

 

Le théâtre Marie Stuart

Lesley Chatterley et Robert Cordier directeurs du Théâtre Marie Stuart basaient leur enseignement sur des méthodes Russes et Américaines. Lesley, une grande pédagogue, m’a formé au travail de répétition de Sanford Meisner et à la méthode Actor’s Studio . Nous faisions toutes les fins d’années des spectacles montés par Robert Cordier que beaucoup d’aficionados venaient apprécier. La richesse du travail de Cordier était indiscutable et sa pédagogie très efficace. Après les trois ans d’apprentissage ils m’engageaient au sein de cette compagnie. Je jouais plusieurs spectacles dans ce théâtre dont Savage Love de Sam Shepard.  A ce jour, Lesley nous a quittés, Robert est toujours un ami qui compte.

 

Roule ta bosse

J’ai rencontré, par la suite, différentes personnes lors de stages de perfectionnement, qui forment aujourd’hui ma famille théâtrale. J’ai joué dans La Cerisaie de A. Tchekhov, avec une tournée au Liban à Beyrouth. Puis, avec Robert Cordier, nous avons investi le Sudden Théâtre pour y jouer deux pièces de David Ives et David Mamet. Dans le même temps j’ai rencontré des réalisateurs de France Culture qui m’ont fait travailler sur plusieurs fictions. Lors de ce travail radiophonique Myron Meerson a réalisé « Sur la route « : j’étais Dean Moriarty, Stéphane Olivié-Bisson était Jacques Kerouac. Grande rencontre amicale et professionnelle. Nous avons enchainé sur son spectacle à la cartoucherie de Vincennes « Sarcelle sur mer ». Plus tard, je me suis engagé dans le théâtre social au sein d’une compagnie parisienne le Théâtre du Chaos. J’y ai passé dix ans à parcourir les routes de France. J’ai participé à plusieurs séries télé et publicités, ainsi que des courts métrages.

En 2006, nous avons créé le Réactif théâtre avec ma partenaire Eloïse Charretier, dans lequel je suis auteur, metteur en scène, médiateur et acteur.

J’ai également joué dans certaines de mes mises en scènes, « Une envie de tuer » de Xavier Durringer et « The Cabaret (et puis c’est tout !) » d’après les textes de Jean Tardieu.

Stéphane Olivié-Bisson, ami de longue date, a récemment mis en scène « Caligula » d’Albert Camus. Cette pièce dans laquelle j’ai interprété Lepidus a été présentée au Théâtre de l’Athénée et en tournée partout en France et sur France 2.

A ce jour divers projet sont en cours de développement au sein du Réactif Théâtre. Projets dans lesquels je serai de nouveau, acteur et metteur en scène. A suivre…

 

LA SYMPHONIE DES MASQUES – CM réalisé par Morgan Djian

 

 

CALIGULA – mis en scène par Stéphane Olivié-Bisson

 

 

UNE ENVIE DE TUER SUR LE BOUT DE LA LANGUE – mis en scène par Pascal Castelletta

 

 

THE CABARET (et puis c’est tout !) – mis en scène par Pascal Castelletta

 

 

Comments are closed.